Immobilier : l’investissement est au cœur d’une hausse aux USA

Le mois d’Octobre a été particulièrement attractif pour le secteur puisqu’un bond non négligeable a tout de même été identifié. De l’ordre de 25.5%, il montre que l’investissement n’est pas touché par la crise.

Les experts immobiliers s’attendent à un 4e trimestre productif

Cet investissement massif pourrait toutefois se terminer prochainement, car l’élection de Donald Trump a causé une hausse très importante des taux d’emprunt. Cette situation aura d’ailleurs une forte répercussion en Europe dans les prochains mois, il ne serait donc pas surprenant de constater une augmentation du coût des crédits d’ici la fin du mois de Décembre. De ce fait, si vous souhaitez investir dans l’immobilier français, il ne faudrait pas tarder au vu des statistiques qui circulent. Dans tous les cas, jusqu’au mois d’Octobre, la situation était propice à l’achat d’un bien.

Une augmentation de 25.5% identifiée sur le marché américain

En effet, les mises en chantier ont été au cœur des études, les experts ont ainsi constaté une augmentation très significative de 25.5%. Les spécialistes du marché immobilier estiment que cet investissement pourrait avoir un impact positif sur la croissance de l’économie américaine pour le 4e trimestre. Il sera judicieux d’attendre la fin de l’année pour recevoir les derniers chiffres, mais il y a de grandes chances pour que la courbe continue sur cette lancée sauf si les foyers sont refroidis par l’élection de Donald Trump à la tête de la Maison-Blanche. Il sera donc intéressant de suivre l’actualité avec Finance Dir notamment pour savoir si une répercussion négative sera au rendez-vous.

L’économie des USA a été impactée par les constructions de maisons

L’augmentation a été identifiée sur l’ensemble des États-Unis, toutes les régions ont donc bénéficié d’un environnement propice. Les mises en chantier ont atteint près de 1.32 million d’unités, cette statistique est tout de même la plus forte depuis 2007. Les USA retrouvent ainsi le sourire, cela est aussi valable en France avec la baisse significative des taux d’emprunt. Depuis la fin 2015, les ménages ont repris confiance, ils sont donc plus enclins à concrétiser leur rêve. Une hausse non négligeable a également été observée que ce soit pour l’achat d’un logement ancien ou neuf, les maisons individuelles suscitent aussi un engouement de taille.

En ce qui concerne les États-Unis, il faut noter qu’au cours des deux derniers trimestres, la construction résidentielle n’avait pas été à la hauteur des attentes.