Le Front National agacé par le football

Les cadres du Front National ont souvent du mal à apprécié le football. L’élue du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen ne s’intéresse vraiment pas au football, ainsi que le vice-président du parti, Florian Philippot, qui a avoué avoir été une fois dans un stade pour assister à un match professionnel.

La Présidence du FN, Marine Le Pen, joue sur la carte de l’atténuation : « tout le monde le sait, je n’ai aucune appréciation du football », rédige-t-elle sur son blog.

Il y a aussi des adjoints de la municipalité du FN d’Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais qui n’ont aucune connaissance des dates des rencontres de l’Euro 2016, qui commence vendredi 10 juin, ni le lieu où se déroulera la première rencontre…

Différemment de Nicolas Sarkozy, qui est un fan du PSG, ou François Hollande, grand supporter de l’AS Monaco et le FC Rouen, depuis qu’il est petit, aucun responsable du FN de n’affiche aucune passion pour le foot.

Il s’agit d’une énormité impressionnante pour le FN qui assume son attache à la popularité. Mais ce n’est pas parce qu’il ne s’intéresse pas au foot que le parti ne peut s’empêcher de parler du football tout le temps, et ce, de façon négative.