Assurance-chômage : le plan du patronat pour énoncer les droits

Le patronat (Medef, CGPME et UPA) a envoyé ses propositions aux syndicats portant sur l’Unédic. En fait, les organisations patronales voudraient réduire les avantages des seniors, raffermir les contrôles, améliorer le calcul des allocations et changer la durée des droits en fonction du niveau du chômage.

A la suite des pourparlers sur l’assurance-chômage vont porter sur la question des intermittents suivra une autre rencontre en avril reposant sur les attentistes, les négociations et les discussions vont connaître une autre vitesse au siège du Medef.

En début de semaine, le Medef, l’UPA, la CGPME se sont rencontrés pour travailler sur leurs propositions visant la réforme du régime essoufflé par une dette de 26 milliards d’euros.

Ce mardi dans la soirée, ils ont envoyé un document contenant 9 pages aux syndicats. Ce document a été présenté par l’Opinion. Cette première proposition doit en principe évoluer, avec un patronat qui voudrait l’alléger.

Ces propositions vont toutes subir un retrait des droits. Comme les syndicats s’attendent à trouver de nouvelles solutions, le document envoyé par le patronat n’a pas parlé de la sur-taxation des contrats courts.

Les seniors visés

A part les négociations des intermittents du spectacle, qui ont été conclues au ministère du Travail, leur discussion avec le patronat de leur secteur, les seniors sont également visés par le patronat en ce qui concerne leurs avantages précis.